Tests et Déconfinement

Les tests Covid-19 sont-ils fiables ? C'est une question que bon nombre de médecins se sont posés au début. Qu'il s'agisse des tests sérologiques, rapides, PCR (tests basés sur la Polymerase Chain Reaction) ou salivaires, les résultats de plusieurs études indiquent qu'il y a eu beaucoup de faux négatifs.

Des médecins en France ont évoqué des taux de faux négatifs qui se situeraient entre 20 et 30 %. L'Espagne a investi 432 millions de dollars dans des tests rapides défectueux, achetés à une entreprise chinoise sans licence, Shenzhen Bioeasy Biotechnology, et qui se sont révélés sans valeur médicale. L’Inde, a décidé de suspendre l’utilisation de tests rapides au Covid-19 suite à des résultats douteux. 650 000 de ces tests, en provenance de la Chine, ont été testés, selon les premiers essais, défectueux. Au total, les tests rapides chinois présentent des marges d’erreur allant de 6% à 71% quand on compare leurs résultats à ceux, plus fiables, pratiqués en laboratoire.

Cela a été une réelle déception et entravé dans ces pays cités, la prise en charge et la réduction de la propagation. Mais heureusement aujourd’hui, plusieurs laboratoires en Europe, en Corée du Sud, en Amérique, ont réussi à fabriquer des tests pratiques, rapides et fiables à 99,9%. Les tests PCR peuvent être maintenant complétés par les tests sérologiques qui permettent de rechercher des anticorps spécifiques induits par le coronavirus. Déjà utilisés en Corée et en Chine, ils seraient plus rapides, moins chers et permettraient de diagnostiquer des personnes qui ne présentent aucun symptôme.

La Corée du Sud a réussi à réduire fortement le nombre de nouveaux cas, grâce à une stratégie mêlant information du public, participation de la population et campagne massive de dépistage. Séoul a réalisé davantage de dépistages qu'aucun autre pays, à un rythme d'environ 10 000 par jour, ce qui a permis de s'attaquer très tôt aux nouveaux foyers d'infection. Aujourd’hui, la Corée du Sud, après 3 mois et demi d’évolution, en est à 10.765 cas de Covid-19 dont 9.100 rétablis, 1.400 en traitement et 247 décès. Cette performance est due au dépistage massif qui a permis une prise en charge rapide du malade et une atténuation de la chaîne de contagion.

Dans plusieurs pays, le déconfinement progressif ou l'allégement des mesures restrictives ont commencé à être mis en place. A ce stade les tests sont d'une importance cruciale car eux seuls permettent d'analyser les risques avant ces actions. Ils seront en outre d’un grand apport pour dépister et limiter les nouvelles contaminations dues au déconfinement.

La reprise progressive des activités socio-économiques ici et là nécessitera non seulement la continuité des gestes barrières mais aussi la pratique d’un dépistage le plus effectif possible au sein des populations, avec des tests fiables.

Pour l’exemple particulier des voyages aériens, terrestres ou marins, dont la suspension est catastrophique sur le plan économique, il sera plus facile d’envisager la reprise si un test systématique peut être exigé pour le passager avant l’embarquement.

Il est donc urgent pour les Etats, afin d'entrevoir le bout du tunnel de cette pandémie et en éviter une deuxième vague, en plus de la responsabilisation de chaque citoyen face aux mesures de protection et de l'information continue à la population, d'aller vers la pratique généralisée des tests et une prise en charge systématique et rapide des nouveaux cas.