Le stress peut-il diminuer nos défenses immunitaires?

Depuis plusieurs années, la communauté scientifique s'intéresse aux effets du stress sur la santé. Des études ont notamment montré qu'en cas d'infection, le stress est associé à une diminution de l’efficacité de notre système de défense immunitaire. Avec son équipe, Sophie Ugolini, directrice de recherche Inserm au Centre d'Immunologie de Marseille-Luminy, a cherché à expliquer cette association. Leurs résultats sont publiés dans le Journal of Experimental Medicine.

L'équipe de chercheurs a d'abord créé une situation de stress chez des souris en leur administrant pendant sept jours une molécule qui, comme les hormones du stress (adrénaline et noradrénaline) stimule les récepteurs β2-adrénergiques. Elle a ensuite exposé ces  animaux à un virus de la famille des herpès. Le taux de mortalité des souris « stressées » qui avaient reçu la molécule s'est alors avéré bien supérieur à celui des souris non mises en stress (90 % contre 50 %).

Dans un second temps, les chercheurs ont évalué la résistance des animaux à l'infection en l'absence de ces récepteurs. Pour cela, ils ont exposé au virus des souris génétiquement modifiées qui n’ont pas de récepteurs β2-adrénergiques. Chez ces animaux, les hormones du stress ne pouvaient plus se fixer à ces récepteurs et ne pouvaient par conséquent plus agir. Ces souris résistaient beaucoup mieux à l’infection virale (90 % de survie contre seulement 50 % pour les souris contrôles).

Les premiers résultats indiquent donc que les hormones du stress seraient responsables de l'affaiblissement du système de défense et que cela passe par une diminution de la production de certaines cellules essentielles pour l'élimination des virus.

Ces travaux ouvrent de nouvelles perspectives pour les traitements. En effet il serait envisageable, pour traiter certains maladies, de lever ces freins à nos défenses immunitaires, provoqués par un état de stress.

Le lien entre le stress psychologique et la diminution des défenses doit nous inciter, en cette période de pandémie virale COVID 19, à lutter contre l’anxiété et le stress que peut générer la situation mondiale.  

Essayons de ne pas stresser, quoiqu'il arrive..

Dr Aichatou Mesaf