COVID-19 et CHLOROQUINE?

Ce lundi 9 Mars 2020, l’éminent professeur infectiologue Didier Raoult a annoncé avoir reçu l’autorisation de tester un traitement à base de chloroquine sur les 24 patients atteints de COVID-19, hospitalisés à l’institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille.

On sait généralement que les porteurs de ce virus peuvent le transmettre pendant 12 jours. Selon une étude menée en Chine, le traitement par l’Hydroxychloroquine réduirait ce délai de 12 jours à 4 jours. Ce qui va impliquer une meilleure prise en charge clinique et une diminution importante des risques de contagion.

L’essai clinique va consister à administrer pendant une durée déterminée un dosage précis d’Hydroxychloroquine, dérivé de la chloroquine.

L’intérêt de cette étude, c’est qu’elle utilise un médicament qui est connu depuis plus de 60 ans et dont les modes d’action, les effets indésirables et autres sont maîtrisés. C’est beaucoup plus facile que d’avoir affaire à un nouveau médicament dont on ne connaît pas tous les risques.

Concernant l’étude effectuée en Chine, menée dans une dizaine d’hôpitaux à Wuyan, Jighzou, Guangzhou, Pékin Shangai, Ningbo, Chongqing, et publiée dans la revue BioScience Trends en Février 2020, le dérivé de chloroquine aurait été plus efficace que d’autres traitements pour diminuer la durée des symptômes, la durée de la contagiosité et l’aggravation de l’affection.

Les autres pays avaient recommandé la prudence pour l’utilisation de la Chloroquine avant d’avoir réalisé avec rigueur leurs propres essais cliniques.

Rendez-vous dans une dizaine de jours pour les premiers résultats de l’essai clinique lancé hier par l’équipe du Pr Didier Raoult.